• Aujourd'hui, je vais aborder le thème de la scarification !

    Cette modification corporelle est de plus en plus répandue mais néanmoins reste un mystère pour certain. Comme son nom l'indique, "scar" du latin "scarificare", précise qu'il s'agit d'une incision. Dans l'Antiquité, elle était pratiquée dans un but purement médical, afin de soigner des maladies de peau précisément. La procédure peut paraître "barbare" aux approches cependant elle est à part entière un art corporel. L'acte consiste à inciser voire à extraire de la peau au scalpel pour créer le motif désiré. Celle-ci est pratiquée sans anesthésie locale ni même générale et uniquement par un professionnel. Je tiens à préciser que cette pratique est plus sujette aux infections que les autres modifications corporelles, car il y a des plaies plus ou moins importantes et donc elle nécessite une attention particulière du porteur. Le résultat final n'est visible qu'à partir de 6 mois et peut varier jusqu'à 1 an.

    Scarification : mode d'emploi

     Ci-dessus un scalpel

     

    On distingue deux types de scarifications

    -Les cicatrices creuses qui s'obtiennent par l'ablation de la couche supérieure de l'épiderme.

    -Les cicatrices en relief qui se font par la simple entaille dans la couche supérieure de l'épiderme.

     

    Les soins :

    Lorsque vous rentrerez chez vous, vous aurez de la crème et un film plastifié sur votre scarification toute fraîche, il faudra par la suite, continuer d'appliquer une fine couche de vaseline après le lavage au savon doux pH neutre avec les mains lavées, puis mettre un film plastifié et ce pendant 7 à 10 jours environ. Il est bénéfique qu'elle reste dans un milieu humide pendant ces fameux quelques jours car les chaires doivent être molles afin de mieux les irriter par la suite.  Dans l'idéal, il serait préférable de faire endurer tout un tas "d'épreuves" à votre scarification en fonction du résultat voulu et de vos endurances, cependant en faisant très attention car le but n'est en aucun cas que celle-ci s'infecte ou qu'il y ait d'autres complications non-désirées. Dans le cas où la personne ne supporterait pas un tel traitement, elle peut simplement la faire cicatriser de la façon la plus normale possible, c'est à dire, continuer de la nettoyer au savon doux pH neutre et en l'hydratant avec de la vaseline en la laissant sécher à l'air libre, sans autre traitement.

    Traitements "durs" :

    -Gratter les croûtes à l'aide d'une brosse à dents neuve dans le sens du dessin.

    -Appliquer du peroxyde d'hydrogène (eau oxygénée).

     

     

    Ci-dessous, scarification venant d'être réalisée à gauche, puis cicatrisée à droite.

     

    Scarification : mode d'emploiScarification : mode d'emploi

    (Scarification faite par Skin Of Steel)

     


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique